2017

L’ostéopathie , nous l’avons écrit au début, est une pratique médicale professionnelle reconnue telle dans la plupart des pays dans le monde, en fait, même dans plusieurs autres provinces canadiennes.

Elle est établie au Québec depuis 1980.Cependant il n’y a aucune reconnaissance professionnelle, si bien qu’il y a une marge importante au niveau de la qualité de la formation, des connaissances et conséquemment, des soins prodigués.

Certains ont une excellente formation médicale, de solides connaissances et une approche logique déductive visant à traiter « la bonne chose ». Parallèlement d’autres ostéopathe, ou qui peuvent malheureusement s’afficher comme tel à cause de l’absence de reconnaissance professionnelle, ont une formation « à rabais ». Alors que de vrais cliniciens s’efforcent d’évaluer les patients en se basant sur l’anamnèse et des tests médicaux reconnus puis de prodiguer des soins appropriés, d’autres vont vouloir connaitre le signe astral, la carte du ciel…et vont parler de chakras !

Début 2017, des poursuites furent intentées contre des ostéopathes : soit des étudiants en ostéopathie ou pire, des individus qui se disent ostéopathes mais n’ont pas les connaissances ni le souci de la qualité de soins qui caractérise l’ostéopathie depuis 1887.

Malheureusement pour les clients, malheureusement pour la réputation de l’ostéopathie…et malheureusement aussi pour les autres praticiens qui bénéficient, eux, de solides connaissances médicales et qui ressentent comme injuste cette fausse image véhiculée de manque de sérieux.

Nous travaillons fort à obtenir cette reconnaissance professionnelle et le cheminement, très avancé, devrait se terminer bientôt avec l’obtention de la profession d’ostéopathe. Nul doute que cette reconnaissance tant méritée aidera à faire le ménage !